03 juillet 2007

la vermine t'habite depuis si longtemps

la vermine t’habite depuis si longtempsqu’elle est devenue tiennequ’elle est une extension de ton corps de ta voixqu’elle est ton mode d’être au mondequ’elle est peut-être devenuela part la plus vivante de ton corpsPierre Maubé, in Psaume des mousses, Éclats d’encre.
Posté par katar à 22:14 - Commentaires [6] - Permalien [#]

02 juillet 2007

Train de vie.

Sur le quai des hommes en partance, j’attends de disparaître. Dans quelques instants loin de moi, cette ville mourra. Le passé se perd un peu, le futur s’espère à peine, le présent existe si je veux : je suis dans l’entre-deux. Si je veux, car je pourrais fermer les yeux, dormir et ne me réveiller qu’à l’arrivée. Je prévois une dernière interdite, cigarette, à allumer, une dernière bouffée, expirer avant de monter, de disparaître tout à fait, d’ici, avant de recommencer ailleurs, ma vie. Quelques personnes se bousculent... [Lire la suite]
Posté par katar à 21:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 juillet 2007

Maladroitement.

Je ne savais pas comment formuler mon remerciement sans faire mine de ployer sous l’honneur alors je vais me contenter de dire « merci » à Pikipoki pour ceci. Merci.
Posté par katar à 20:13 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 juin 2007

Rappels.

Puisque je n’arrive pas à dormir, je relis de vieux écrits. *  J’ai une angoisse tranquille au cœur qui me prend quand tous me passent devant. Ils s’en vont heureux certains, me laissant seul sur mon point, agitant courtoisement la main. Et moi je reste là, impuissant, souriant volontairement. Inutile immobile, pantois. Je leur crie C’est bien, je suis content pour toi. Puis je prends ma tête dans mes mains, je voudrais la lancer au loin. **   * Mon dieu, l’extase de sentir que par ma main une... [Lire la suite]
Posté par katar à 01:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 juin 2007

Qui marche automate ?

Ouaté malmené dans le quotidien, pensant à demain, aux grèves de train, à sortir le chien, j’ai peur de m’habituer, de ne plus voir que ça, joies dociles peurs tranquilles, de finir vivant suicidé par inadvertance, vivant qui sans savoir fait semblant, qui marche automate jusqu’à demain, après-demain et cætera et je me mets là ça gêne pas, de la mort de la poésie à la mort de l’immanence. Immanence insupportable, suicide brutal ; immanence qui s’éteint, suicide quotidien. À qui le tour ? Refusez. Puis dites-moi comment on... [Lire la suite]
Posté par katar à 16:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 juin 2007

Alors ce n'est pas vrai.

« Se laisser porter par la vie, c’est joli » car ça fait des « i ».
Posté par katar à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2007

Mon dieu, petit dieu.

Le petit cimetière où j’aime me reposer, au milieu de la forêt, ce cimetière possède quatre petites pierres. J’imagine que certains y viennent prier pour leurs souhaits, chagrins de moins trouver de poésie ailleurs qu’ici, mais à côté du ruisseau ils s’arrêtent un instant et songent, leur fragilité apaisée. Ce petit cimetière où j’aime me reposer, au milieu de la forêt, ce cimetière possède quatre pierres qui, hier peut-être, ont été profanées. Toutes sauf une ont été soit brisées soit arrachées, les morceaux jetés... [Lire la suite]
Posté par katar à 00:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2007

Belle de nuit.

Elle est là, l’angoisse endormie, vautrée dans le canapé, un cheveu sur l’oreiller, particules écrasées sur le clavier, sur mon bureau en gouttes de café tremblé, enfermée dans sa boîte mais pas assez : des plis cachetés que je n’ouvre jamais, chaque objet me parle de sa sociale utilité, de ses obligations associées, tous ensemble me chantent leur litanie, fais ça, courage, fais çi, je les entends se moquer, critiquer, m’accuser : Tu rates ta vie.Je me réveille et viens là où l’angoisse me suit – j’écris, j’accuse : Tu... [Lire la suite]
Posté par katar à 03:29 - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 juin 2007

Four.

Je suis un spectateur aux yeux fermés, seul sur scène qui s’imagine danser joyeux et déjanté.Je les rouvre ; j’hésite à sortir par le four.
Posté par katar à 01:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2007

Diablo Swing Orchestra

C’est pas souvent que je donne des ordres mais, là, je n’ai pas le choix. Ruez vos oreilles ici, amateurs de jazz, d’opéra, de metal, et pas seulement : http://www.diabloswing.com. Écoute en libre service du premier album, The butcher’s ballroom, de Diablo Swing Orchestra. Monsieur Villemain, j’ai là une pensée pour vous. J’espère que ça vous plaira. Je n’ai pas tout écouté, alors pour l’heure j’adore encore.
Posté par katar à 17:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]