13 juin 2007

Un homme à terre.

Malade et fatigué, j’étais affalé sur le cuir du canapé élimé. J’étais, non pas endormi mais à peine conscient ; je fantasmais. Un homme à terre, dont je frappe la tête sur le trottoir, du pied comme pour l’écraser, l’écraser jusqu’à l’exploser. Je frappe, je frappe l’homme inconscient, je frappe encore, toujours plus fort, je me fous de sa mort, de sa douleur, de son existence, je n’y pense pas, je frappe un homme pour le plaisir de la violence, pour voir ça gicler, je frappe pour entendre le crâne craquer : je frappe pour... [Lire la suite]
Posté par katar à 16:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juin 2007

Je n'offre jamais de fleurs.

Je n’aime pas les regarder ces morts serrés – les bouquets – ni les renifler, ces morts odorants qu’on offre en souriant. En disant ceci : C’est pour toi, maman ou Bonjour, chérie. Fleurs à peine meilleures que les artificielles des cimetières – à tout prendre, je préfère les fleurs de pierre –, équivalent floral des poupées gonflables, sur lesquelles il faut pleurer tous les trois mois pour qu’elles ne noircissent pas – quand le ciel ne s’en occupe pas. Mais il s’en occupe toujours, elles ne vont pas pourrir : on peut ne... [Lire la suite]
Posté par katar à 14:46 - Commentaires [7] - Permalien [#]
07 juin 2007

Frontière.

— Please let me be better than I was. (…) My love, how can I help if you don’t want me?— There is nothing you can do to help me now. (…) I am so, so sorry but if you love me you must let go.
Posté par katar à 12:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 juin 2007

Son lieu commun, où l'on se retrouve.

Derrière l’étalage de mes défaillances se cache un orgueil curieux. Comme si je voulais être aimée pour mes défauts et non malgré eux.Lilhia
Posté par katar à 12:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 juin 2007

Chute.

Hier, parmi toutes les statues, c’est celle-là que je regardais, je l’observais, la pénétrais. J’allais la comprendre ; elle allait me parler – ou crier –, quand sa tête est tombée. Ça a fait du bruit, je suis vite parti.
Posté par katar à 15:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 mai 2007

Correspondance.

Je suis moi, faute de mieux.
Posté par katar à 19:32 - Commentaires [10] - Permalien [#]

29 mai 2007

J'ai pas le droit.

Elle trépignait, exigeait sa tétine, faisait son caprice désespéré. Je lui ai dit Je vais sortir pour me calmer ; fais pareil de ton côté en nouant mes lacets. Quand je me suis levé, elle a couru vers la porte d’entrée, s’est agrippée à la poignée ; elle hurlait. Je veux pas que tu t’en ailles ! Depuis la mort de son papa ou depuis qu’il l’a abandonnée : je ne sais pas, dans son esprit qui s’en va ne revient pas. J’ai forcé ses petits doigts, l’ai prise dans mes bras, chut, pleure, ça, tu as le droit. J’avais si peur qu’elle... [Lire la suite]
Posté par katar à 11:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 mai 2007

De l'autre côté.

Sitôt après l’enterrement, ou peut-être avant, sa famille – tout le monde sauf sa fille – avait déjà choisi, dérangé, déplacé, vidé. On a sauvé quelques restes, même si la petite fille avait déclaré ne rien voir, ne rien vouloir, juste ne pas en parler, surtout ne pas pleurer. Nous avons tout caché dans une cave, celle de sa tante. Quand nous sommes allés la chercher, elle a demandé, un peu excitée : « Vous avez réussi à ramener quelque chose ? » Elle n’était pas censée être au courant, on a répondu Oui, gênés. Alors... [Lire la suite]
Posté par katar à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2007

Elle parlait parfois du jour où elle le reverrait.

Elle a huit ans et ne l’a pas connu vraiment. Elle parlait parfois du jour où elle le reverrait, en tous cas elle disait « Mon papa » comme si elle avait un projet. Elle ne le savait pas encore, moi je l’ai appris sur la route, que son père était mort. J’imaginais la petite pleurer quand elle l’apprendrait – et puis après ; j’ai conduit la gorge serrée. Quand elle l’a appris, elle a pleuré – mais pas après : elle nous a interdit d’en parler. Ce week-end elle a fait du vélo sans les petites roues. Alors à l’école on ne la... [Lire la suite]
Posté par katar à 09:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2007

Énigme, 2.

Énigme, 2.
Posté par katar à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]